Petite retraite sur l’île de Galiano et Canellonis crus

by

Pendant UUUUNE SEMAINE vous n’avez pas eu de nos nouvelles, aye aye aye! Quelles mésaventures a-t-il bien pu nous arriver!? Hé bien, imaginez-vous donc qu’il ne s’est rien passé de bien spécial. Au contraire, la région que nous visitions étant d’un calme plat, il nous a fallu un peu plus de temps pour collecter de quoi faire un article!

Fraser Valley

Dimanche dernier nous avons quitté nos  nouveaux amis et bien aimé foyer à Stellar Seeds pour reprendre la route vers les îles du Golfe. Heureux de retrouver la fébrilité de l’aventure, tristounets de quitter des gens avec qui nous avons développer de merveilleux liens, un paysage magnifique nous attendait dans la vallée Fraser. La route nous a pris un peu moins de 7h. Une fois dans les alentours de Vancouver, nous en avons profité pour visiter une amie rencontrée au Kootenay Lodge and Farm et partager avec elle les derniers vestiges crus que nous transportions du jardin de Stellar Seed. C’est là que nous avons fait la découverte de ce qui sera l’UNIQUE dérrogation à la vocation alimentaire de ce fraser Valleysite, la meilleure crème glacée jamais goutée!! Non seulement elle n’est pas crue mais elle n’est pas non plus italienne et ne contient pas de lait! C’est une crème glacée fait à partir de crème de coco, offert par la marque So Delicious. On peut l’acheter en petit contenant seulement et ne croyez surtout pas que vous en aurez pour plus d’une consommation. À deux, nous avons mis 15 minutes à tout consommer (la température menacant de tout faire fondre plaide pour notre manque de tempérance).

De là, nous avons pris le ferry pour nous rendre sur l’île de Galiano, où nous attendaient nos prochains hôtes, Diana et Richard. Quel contraste avec les dernières semaines….un couple plus agé, une petite maison (un petit chalet rallongé d’une partie en paille et terre) sur une colline perdue dans les grands arbres et les chevreuils, un jardin pour leur consommation personnelle, une petite serre et quelques poules. L`île étant isolée, l’eau est limitée et il en coute 7$ pour faire rammasser un sac de poubelles. Les premiers jours nous ont été un peu difficiles. Il y a une manière de faire maximiser toutes les ressources et la nourriture nous semblait rationnée. Mais rapidement nos hôtes se sont laissés apprivoiser par nos suggestions crues et ont fini par nous demander de cuisiner le plus possible avant notre départ. Voici une des recettes qui les a enchantés :

crunellonnis

CRUNELLONIS

Les « pâtes »:

Un gros zucchini

4 c à s de vinaigre de cidre de pomme

2 pincée de sel

–>Trancher le zucchini sur le long en minces tranches. Bagnigeonner les tranches de vinaigre et soupoudrer de sel. Laisser dégorger 1h ou plus, jusqu’à ce que les tranches soit assez souples pour être roulées

Rapido Pesto:

1 tasse de basilic frais

3-4 gousses d’ail

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

1/3 t de tomates séchées trempées

–>Placer tous les ingrédients dans le robot culinaire et réduire en purée

Fromage de noix

¾ t noix de macadame

1/3 t graines de chanvre

2 c à soupe de jus de citron

2 c à thé de miso cru (riz brun)

1 c à soupe d’huile de pépins de raisin

Eau pour la consistance désirée

–>Placer tous les ingrédients dans le robot culinaire et réduire en purée. Ajouter de l’eau pour obtenir une pâte légère mais consistante. Si la purée est trop liquide, elle coulera facilement hors du crunelloni, ce qui n’est pas l’effet désiré.

Assemblage

–>Étendre un peu de pesto sur tout le long d’une tranche de zucchini. Sur une extrémité seulement, placer une c à thé de fromage de noix. Rouler la tranche et présenter comme un sushi ou couché sur le côté si votre crunelloni a tendance a se dérouler.

plage Galiano

galiano-dan-foret

Bien davantage qu’une découverte pour ses paysages, Galiano fut pour nous un deuxième Vipassanna. Reclus dans notre caravan, moins stimulés par notre environnement, nous avons été amenés à bien des réflexions : pourquoi ce voyage? Jusqu’où sommes nous prêts à aller pour voyager longtemps avec peu d’argent? pourquoi travailler pour les autres? sur le jardin des autres? qu’est-ce que l’on a vraiment envie de vivre ici et maintenant? Vivre d’abord, jouïr de la vie et se laisser porter par le courant, au fil des paysages, des belles rencontres. Puis vivre le cru, l’expérimenter à fond et dans toute sa diversité à travers l’Amérique pour nous inspirer. Est-ce que le Wwoofing nous permet encore de faire cela en ce moment? Nous commençons à en douter… C’est ainsi que nous réorientons nos flûtes et que le reste du voyage sera, si l’on tient nos résolutions, un peu différent.

Déjà après une semaine sur Galiano, nous étouffons et avons envie de goûter à cette nouvelle liberté que nous avons décidé de nous accorder. Nous prenons donc le ferry vers Saltspring Island, une île plus grosse, plus achalandée, regorgeant de surprises pour vos deux voyageurs.

un ptit coucou de nous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :